• Actualités
  • VIH : le dépistage bientôt gratuit pour tous ?

    Publié le 12/10/2021
    Lecture 2 min.

    Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale prévoit de généraliser le dispositif “Au labo sans ordo”, déjà déployé dans certaines villes, qui permet d’accéder au dépistage du VIH gratuitement et sans ordonnance.

    Bientôt des tests VIH gratuits pour tous ? Cette semaine, l’Assemblée nationale étudie cette possibilité, dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2022.

    Tests du VIH : gratuits sur simple présentation de la carte vitale

    Il est question d’élargir le dispositif “Au labo sans ordo”, mis en place à Paris et dans les Alpes-Maritimes depuis 2019, qui “propose un dépistage du VIH sans ordonnance et sans frais dans tous les laboratoires de biologie médicale” des villes concernées, explique Santé publique France. Actuellement, les tests réalisés en laboratoire sans ordonnance coûtent entre 17 et 25 euros. Avec cette nouvelle mesure, il suffira de présenter sa carte vitale au laboratoire pour bénéficier de leur gratuité. Les résultats sont donnés dans les 24 heures.

    Une mesure pour contrer l’impact négatif du Covid-19

    Une mesure d’autant plus attendue que l’épidémie de Covid-19 a eu un impact négatif sur le nombre de tests de dépistage du VIH réalisés : -15% entre 2019 et 2020. “Nous avons une baisse très importante du nombre de sérologies faites en France depuis le début de la pandémie, explique à Franceinfo Pascal Pugliese, président de la Société française de lutte contre le sida. L'impact du Covid-19 est très fort sur la lutte contre le VIH et pour tenir nos objectifs de mettre fin à l'épidémie d'ici 2030, il nous faut multiplier les offres et cette offre-là est une bonne réponse.

    Un dispositif qui a déjà fait ses preuves

    En effet, le dispositif a déjà fait ses preuves : “Sur la période d'expérimentation et malgré la période de confinement et du Covid-19, "Au labo sans ordo" représente 7% de l'ensemble du volume du nombre de sérologies réalisées. Quand on compare par rapport à 2018, cela augmente globalement le volume du dépistage”, précise Pascal Pugliese.

    Par ailleurs, “Au labo sans ordo” avait un deuxième objectif qu’il semble avoir rempli : attirer les “personnes particulièrement exposées”. “Effectivement, on se rend compte aussi qu'on a un taux de séropositivité avec cette offre de dépistage sans ordonnance qui est plus élevé que par les tests prescrits.” Chaque année en France, environ 6000 personnes découvrent leur séropositivité, avec un retard de diagnostic qui peut atteindre 4 ans.


    "Au labo sans ordo" : une expérimentation pour étendre l'offre de dépistage du VIH à Paris et dans les Alpes-Maritimes. Résultats intermédiaires à 6 mois, juillet-décembre 2019. Santé publique France, 1er décembre 2020.

    Rendre le dépistage du Sida gratuit, une "bonne réponse" à l'épidémie présentée devant les députés lundi. Franceinfo, 11 octobre 2021.

    Partager sur :

    Newsletter Bien Vieillir

    Recevez nos dernières actualités pour rester en forme

    Doctissimo, met en oeuvre des traitements de données personnelles, y compris des informations renseignées dans le formulaire ci-dessus, pour vous adresser les newsletters auxquelles vous vous êtes abonnés et, sous réserve de vos choix en matière de cookies, rapprocher ces données avec d’autres données vous concernant à des fins de segmentation client sur la base de laquelle sont personnalisées nos contenus et publicités. Davantage d’informations vous seront fournies à ce sujet dans l’email qui vous sera adressé pour confirmer votre inscription.

    Merci de votre confiance

    Découvrez toutes nos autres newsletters.

    Découvrir